Loading...

Nos pensées sont conscientes et inconscientes.

Là, je sais, je ne vous apprends rien… Cependant, ce que vous ne savez certainement pas, c’est le rapport de puissance entre les deux. 

Prenez l’image du cavalier et de son cheval, le cavalier étant la partie consciente et le cheval la partie inconsciente. Si le cavalier maîtrise sa monture, il chevauchera où il le décide, si non, et bien, disons que ce n’est plus le cavalier qui décide !

Maintenant, imaginez un cavalier de la taille d’un Playmobil sur un cheval de la taille de la Tour Eiffel. C’est à peu de choses près, l’échelle entre le nombre d’informations traitées par la partie consciente de votre cerveau et le nombre d’informations traitées par votre inconscient chaque seconde.

Revenons au cavalier et son cheval, ce dernier vous amènera où vous le décidez si :

– Vous connaissez un minimum comment il « fonctionne » et réagit

– Vous avez appris les habiletés nécessaires pour le contrôler et le diriger

– Vous avez confiance en lui et ne le craignez pas

– Vous savez prendre soin de lui et qu’il n’est pas malade

De la même manière, vous pourrez décider en conscience si vous faites le même travail avec votre inconscient. Si vous ne le faites pas, vous serez guidé par votre inconscient comme un cavalier qui ne contrôle pas sa monture.

C’est dans votre inconscient que réside la résistance à votre volonté de changer. Vous pouvez lui crier des ordres de direction, si ces ordres correspondent à ce qu’il cherche c’est-à-dire du confort, cela vous paraîtra facile… Mais certainement peu productif. Dans le cas contraire, il vous faudra de plus en plus de volonté et la volonté, c’est toujours temporaire.

Commencez-vous à prendre conscience du pouvoir de votre inconscient ?

Prendre conscience n’est pas synonyme de prendre connaissance. Par exemple, vous savez que fumer nuit à votre santé, vous l’entendez tous les jours. Et pourtant si vous étiez vraiment en conscience de pourquoi vous décider de fumer, vous ne fumeriez pas. Honnêtement, êtes-vous toujours certain de décider en pleine conscience ?

Décider en pleine conscience, c’est challenger son identité. Il ne s’agit pas ici de savoir « qui je suis » mais de déterminer « qui je décide d’être » :

– Ce que je crois est-il ma vérité ou celle des autres, de mes patrons, de mes collaborateurs, de mes parents ou même des médias ?

– Est-ce que je décide que mes échecs précédents déterminent qui je suis ?

– Est-ce que je choisis que mon passé soit un lieu de résidence ou un lieu de référence ?

Faites de votre cerveau un allié, reprogrammez le en enlevant ces virus qui sont de mauvais filtres et remplacez-les par de nouveaux pour devenir une meilleure version de vous-même.

Un coach spécialisé en neurosciences vous guidera dans cette démarche.

Alors, dirigeant(e)s, voulez-vous vraiment tenir les rênes ?

2017-08-16T08:54:51+00:00 By |0 Comments

Laisser un commentaire

Vous ne voulez plus passer à côté de vos rêves? Vous voulez vous donner les moyens de réussir?

Mais vous ne savez pas par où commencer ?

Télécharger gratuitement ce livret stratégique de 30 pages et suivez dès maintenant, étape par étape, les 10 clés issues des neurosciences pour en finir avec l'échec et avoir enfin le succès que vous méritez

Consultez votre boite mail pour télécharger tout de suite votre livret !